L’Euro PN 2017 dans le Yorkshire, le Président fait face !

Notre ami Daniel qui vient de prendre la présidence de la section cyclos, élu à l’unanimité, est un habitué des circuits européens. Il nous raconte ici l’Euro PN 2017 dans le Yorkshire.

L’Euro PN * est pour moi un rendez-vous quasi-incontournable. Absent l’année dernière pour raisons familiales, je ne voulais pas rater celle de cette année, dans le Yorkshire, dans le sud de l’Angleterre.

Le peloton au complet

Revoir l’Angleterre, c’est toujours à gauche, sur la route et souvent tout à gauche pour la chaine de vélo… Je n’imaginais pas un tel parcours avec des grimpettes, beaucoup moins élevées qu’un col de montagne, certes, mais quand même, 16 % et plus, j’ai atteint mes limites, piètre grimpeur que je suis. Pousser le vélo en marchant, on peut admirer le paysage et se maudire intérieurement. Un moment de faiblesse est vite oublié !

Dur, dur !

Quelle belle région touristique, terre de cyclisme, marquée par le départ du Tour de France en 2014. C’est vert, la campagne différente de chez nous, des pâturages de moutons délimités par des murs de pierres, les anglais n’ont pas adopté le remembrement, comme « sa petite sœur », la Bretagne. Ce sont des routes étroites, sinueuses, presque faites pour nous cyclistes, coupées de grilles anti franchissement animaux qui nous recommandent la prudence. Je n’en ai jamais vues autant…. Et puis, le vent, la pluie, le soleil, imprévisibles pour nous rappeler que nous sommes bien en Angleterre. Sur ce plan-là le Brexit n’a rien changé.

Revenons au premier jour, ce matin du samedi 8 septembre où nous avions rendez-vous à l’hippodrome de Vincennes, comme tant d’autres fois. Le car nous attendait, nous avons récupéré le programme des réjouissances, les vélos ont été chargés dans la remorque et nous sommes partis. Direction le port de Zeebrugge. Les ennuis imprévisibles ont commencé. Trois des nôtres et le chauffeur ont présenté une carte nationale d’identité dont la validité dépassait 10 ans. Les Belges n’acceptent pas cette réforme française de report de validité à 15 ans. Après discussions, appels aux différentes administrations responsables, rien à faire… Le car nous a déposés à l’embarquement et nous sommes passés à pied. L’Angleterre acceptant cette disposition, le chauffeur et ses trois passagers d’infortune sont allés pendre le ferry à Calais pour effectuer la traversée et ainsi débarquer à Douvres, afin de nous retrouver le lendemain. De notre côté, nous avons effectué cette mini-croisière d’une nuit fort agréablement. Le lendemain nous avons débarqué à Kingston Upon Hull. Sans nos vélos, nous avons pris les transports en commun pour rejoindre Beverley où nous étions attendus par Ray, grand maitre d’œuvre de cette randonnée, pour une réception officielle. Et, pendant ce temps le car a débarqué à Douvres, au sud de l’Angleterre à près de 400 km…. Un car anglais a dû être affrété pour nous conduire à Whitby youth hostel, première étape de cette randonnée, dans cet ancien château transformé auberge de jeunesse. Cette arrivée plus tôt a été bénéfique pour nous permettre de découvrir une superbe ville touristique agréable. Dans la soirée, le car nous a rejoints et nous avons récupéré nos bagages et nos vélos.

Tourisme à Whitby, Daniel est le second à partir de la gauche

Le lendemain les choses sérieuses ont commencé. En l’absence des motards d’escorte habituelle, par sécurité, trois groupes ont été formés. Nous sommes partis roulant séparés de quelques centaines de mètres. Durant ces trois jours qui ont suivi, ce ne fût qu’une succession de grimpettes et descentes où nous avons découvert la beauté de cette région du Yorkshire. Des paysages magnifiques, des élevages de moutons, une région très verte, un relief particulier, pas très haut, 500 à 600 m, mais avec de pentes et des descentes vertigineuses, répétitives jusqu’à 25 %.

Misez bien les panneaux… 25% de pente !!!

Quand on aime, on ne compte pas…

Ces trois étapes variant de 65 à 115 km, avec beaucoup de dénivelée, ont été suffisamment longues pour nous éprouver, avec en plus des conditions météo dantesques. Aussi quelques fois, plus du tiers des participants n’a pas hésité à monter dans le car pour écourter l’étape. Si la nourriture anglaise a été répétitive et typique, les hébergements en auberges de jeunesse, de véritables hôtels, ont toujours été appréciés.

Petite pause

Regroupement

Le cinquième jour, à York, journée tourisme libre dans la ville, a été l’occasion de visiter l’un des plus beaux musées des trains du monde, extraordinaire de technicité et d’imagination des voyages au siècle dernier. La dernière étape, courte et très plate nous a ramené au port de Kingston Upon Hull pour reprendre le ferry direction Rotterdam. Le lendemain après-midi, nous sommes arrivés à Vincennes et après les au-revoir nous nous sommes séparés heureux d’avoir vécu cette extraordinaire aventure.

J’ai apprécié cette 18ème Euro PN , qui s’apparente plus à une grande randonnée cyclo touristique. Retrouver des amis cyclos est un grand moment de partage, tant sur le vélo, à table, dans les hébergements et les visites touristiques. J’ai apprécié l’ambiance, la solidarité et l’amitié du groupe dans ces moments de joie et de difficulté que nous avons vécus. Le car qui nous transportait, omni présent, nous a permis à plus d’un tiers d’entre nous, dont j’ai fait partie, face aux conditions et les difficultés de tout ordre, de profiter de ce voyage touristique confortablement assis.

Merci à toute l’équipe dirigeante, et tout particulièrement à notre régional, Ray, qui nous a fait découvrir cette région de l’Angleterre. Un gros travail de préparation, une réussite et un excellent résultat.

Nous étions 39 participants, 11 femmes et 28 hommes ; 7 encadrants 3 femmes et 4 hommes ; 7 nations représentées.

Les étapes :

Beverley – Whitby 96 km – exceptionnellement en car

Whiby – Osmotherley ; 68 km – 1200m dénivelé

Osmotherley – Malham Youth hostel ; 83 km – 1500 m dénivelé

Malham Youth hostel – Malham Youth hostel ; 115 km – 2000m dénivelé

Malham Youth hostel – York Youth hostel ; 109 km – 1100 m dénivelé

York Youth hostel – Malescroft ; 62 km – dénivelé 300 m

Une EuroPN,* peu ordinaire, riche en souvenirs et en émotions.

Daniel Brossard

* L’ Euro PN ( randonnée pour la paix entre les nations) a été créée en 2000 dans le but de rassembler des cyclotouristes européens pour relier ensemble différentes capitales ou villes européennes.

http://www.europn-ffct.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *