Initiation familiale

Les femmes sont très actives à l’UCNA, mais elles restent moins nombreuses que les hommes. Pourtant, bon nombre d’épouses feraient d’excellents cyclotouristes… si la chose leur était présentée dans de bonnes conditions. Notre ami Patrick, qui rédige le Cyclo-In-fos nous fait part de son expérience… Heureuse !

Le canal au soleil, la belle vie !

Après une lente et progressive maturation, ma tendre épouse souhaitait gouter aux charmes du vélo sur plusieurs jours consécutifs. Après avoir révisé son lointain cahier des charges (beau temps, absence de vent et de côtes, …) j’ai mis en place les préalables : vélo relooké avec vitesses indexées au guidon, triple plateau, nouvelle cassette de 7 vitesses dont un 34 dents pour s’envoler dans les cotes, cuissard et maillot, veste en goretex.

         Architecture traditionnelle et art contemporain.

L’excellent souvenir d’un périple autour de Guerlédan avec l’UCNA, en septembre 2015, m’a permis de bâtir un circuit en étoile de cinq jours autour de Pontivy. C’était l’occasion de découvrir les merveilleuses chapelles bretonnes, ouvertes au public lors de la manifestation « L’Art dans les chapelles » organisée chaque été depuis 25 ans. C’est le terrain idéal pour se lancer dans ce genre d’expérimentation. Les chapelles ne sont ouvertes que l’après midi. Nous avons donc opté pour des étapes d’une vingtaine de kilomètres avec la visite de trois ou quatre chapelles.

Les deux premiers jours autour de Pontivy, en roulant sur le chemin de halage du canal de Nantes à Brest ou du Blavet ou les petites routes avoisinantes. Aucun dénivelé, le soleil ; idéal pour se mettre en forme et se préparer au relief des jours suivants. Mais avec un 34 dents, tout passe et quelle griserie dans les descentes dévalées à prés de 50 km à l’heure. Le dernier jour, en raison de la fermeture hebdomadaire des expositions, ce fut une balade à la journée : visite du musée de l’électricité à Saint Aignan, bords du lac de Guerlédan, anse de Sordan et visite des forges des salles. Environ quarante cinq km dont les 15 derniers sous la pluie, histoire d’inaugurer l’imper…

Patrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *